Comment ça c’est trop tard pour parler de films de Noël maintenant ?

Que nenni 😛 Les films de Noël, c’est comme les voeux : on a le droit jusqu’au 31 janvier. Après, c’est les comédies romantiques tout court en attendant la Saint-Valentin 😀

En (très) grande adepte des mignonneries romantico-guimauves, je me suis régalée cette année sur Netflix, en enchaînant les films de Noël avec ou sans mes enfants. Je suis très contente de constater que ma fille de 8 ans et demi est en train de développer la même passion hahaha, on va bien s’amuser à Noël prochain !

La nouveauté je trouve, déjà amorcée l’an dernier avec l’arrivée de la série Home for Christmas, c’est que le concept s’est exporté sur des séries ou mini-séries. Et ça veut dire : plus de guirlandes, plus de magie, et toujours plus d’intrigues insoutenables (vous remarquerez comme je manie avec finesse le sens de l’ironie 😛 )

Du coup, dans ce billet, vous aurez un peu des deux ! Au départ, je pensais faire un top 5, mais j’ai bien vite constaté qu’en dessous de 7, ça allait coincer. Voici donc mes 7 programmes de Noël préférés en 2020 sur Netflix !

Dash & Lily

Mini-série : Dash & Lily saison 1

Mini-série regardée en une seule fois tout juste hier soir, c’était le dernier des programmes estampillés Noël que je n’avais pas encore regardé sur la plateforme, et j’ai adoré. C’est drôle, c’est moderne, c’est frais, et surtout ça rappelle ce que beaucoup d’entre nous ont déjà fait dans leur vie amoureuse : la chasse au trésor pour trouver des petits mots doux, un cadeau ou une trace d’un passage précédent au même endroit de la ville.

Dash et Lily sont deux jeunes ados New-Yorkais de 17 ans, un peu en dehors de leur génération chacun à leur manière. Lui adore les livres et mène une vie un peu solitaire, elle adore les livres également et n’a jamais eu la moindre expérience amoureuse, à tel point qu’elle est persuadée que personne ne voudra d’elle. Son grand-frère lui propose de trouver son âme soeur en déposant un carnet dans sa librairie favorite, à l’intérieur duquel elle laisserait un premier indice pour, peut-être, créer un lien avec un inconnu suffisamment curieux pour bien vouloir se prêter au jeu de la relation épistolaire.

Dash, encore éprouvé par la rupture avec Sofia, sa petite amie partie l’année précédente avec ses parents au Brésil, trouve le carnet sur une étagère et décide de relever le défi. Commence alors une chasse au trésor dans tout New-York pour découvrir prénoms, personnalités et passés respectifs.

J’ai trouvé cette série vraiment extra, et le format est super : 8 épisode de 23 à 28 minutes, parfait pour une soirée de tricot comme hier soir !

Netflix indique « Saison 1 » sur le programme, c’est donc qu’il y aura sans doute une saison 2. Mais si ça ne devait pas se faire, ce ne serait pas très grave : cette première salve d’épisodes boucle bien l’histoire et on a ce qu’on voulait à la fin 🙂

The holiday calendar

Film The holiday calendar

Parmi mes films de Noël préférés, il y a ceux qui apportent des histoires faites de pouvoirs magiques, de voyages dans le temps et autres ingrédients extraordinaires. Dans cette famille, The holiday calendar est vraiment très sympa.

C’est l’histoire d’Abby, photographe très talentueuse mais enfermée dans un job bien en dessous de ses ambitions et de ses capacités : elle travaille dans un studio photo et ne fait que des photos d’identité, des photos de famille….et des photos de Noël. Et elle s’ennuie, à mourir.

Abby est aussi célibataire, comme toute héroïne de film de Noël qui se respecte. Célibataire, mais inséparable de Josh, son ami d’enfance, lui aussi photographe. Il est très clair qu’il est fou d’elle, mais elle ne voit rien, et continue à chercher l’amour ailleurs alors qu’il est juste son nez.

Elle reçoit en cadeau, de son grand-père, le calendrier de l’avent que sa grand-mère avait utilisé avant elle. Un calendrier bien particulier, puisqu’il semblerait qu’il ait quelques pouvoirs ! Certains appellent cela de la magie, d’autres appellent ça le destin….pendant 24 jours, le calendrier rythmera la vie d’Abby jusqu’à, peut-être, la bouleverser complètement.

J’adore ce film. Je l’ai regardé seule 3 fois (1 fois en 2019, 2 fois en 2020. Ne riez pas 😛 ). Puis une quatrième avec mes enfants qui ont adoré cette histoire également.

Coup de foudre à Noël

Film coup de foudre à Noël

Lui, c’est la bonne surprise de l’année. Quand j’ai terminé la dernière saison du reboot de Dynastie (excellent, on en reparlera d’ailleurs…oui, continuez de vous moquer 😛 ) , Netflix m’a placé Coup de foudre à Noël dans les bandes annonces. Très honnêtement, le premier truc que je me suis dit c’est « olala, mais ça a l’air naze ! ». J’avais même choisi de ne pas le regarder au départ. Et j’ai bien fait de changer d’avis !

Je n’ai jamais été très fan des comédies romantiques françaises, je trouve qu’il y a un écart de qualité dingue avec leurs consoeurs outre-Atlantique, et encore plus avec les Britanniques. Pour être très franche, je trouve qu’on est vraiment mauvais dans le genre. De plus, le film de Noël répond à des codes précis, assez éloignés de notre culture nationale. Mais cette fois, il faut bien avouer que c’est plutôt réussi.

C’est l’histoire de Martial, français expatrié en Suède et gérant de la société Joli Bois, qui fabrique des jouets (en bois donc). Les changements dans les modes de consommation ont mis sa société en difficulté : Charlotte, une administratrice judiciaire qui bien évidemment ne croit plus en l’amour depuis longtemps, a été envoyée sur place pour lui faire fermer boutique.

Si elle arrive en Suède avec le coeur un peu trop fermé par ses expériences et par l’obsession de sa carrière, Charlotte va redécouvrir lors de son voyage le sens de certaines valeurs. Son employeur lui a imposé d’être de retour pour Noël, mais vous imaginez bien que les choses ne vont pas tout à fait se passer de cette manière…

Une très bonne surprise donc, que ce téléfilm qui avait été diffusé déjà en 2017 sur TF1 et que Netflix a ajouté cette année 2020 à son catalogue. C’est drôle, c’est bien mené même si évidemment le scénario est invraisemblable (ça fait partie des codes du genre, c’était donc indispensable 😛 ). Et puis c’est toujours agréable de passer un moment avec Tomer Sisley, l’acteur de Martial que vous avez peut-être déjà vu dans les deux films Largo Winch.

C’est beau aussi, avec un tournage intégralement réalisé en Laponie. Pour une fois, ce ne sont pas des flocons de neige en fécule de pomme de terre propulsés au ventilateur, ils tournent vraiment dans des conditions de froid extrêmes et ça participe au jugement global que j’ai sur ce film.

Home for Christmas

Série home for Christmas

Là c’est sûr, c’est mon coup de coeur.

La saison 1 m’avait bluffée en 2019, j’ai vraiment aimé la saison 2 en 2020 et j’espère vivement une saison 3 pour l’an prochain même si, comme pour Dash & Lily, on pourrait s’arrêter là car la boucle est bouclée. Du moins suffisamment pour qu’il puisse ne pas y avoir de suite. Là encore, on a les réponses qu’on attendait et dont les questions, pour certaines, avaient été posées dès la saison 1.

C’est l’histoire de Johanne, jeune Norvégienne abonnée aux histoires d’amour ratées et face à une pression récurrente chaque année : sa famille ne cesse de lui demander si elle sera accompagnée pour Noël. Parce qu’elle en a marre que le même cinéma se répète tous les ans, elle décide de forcer le destin et de faire des rencontres afin que ses parents lui fichent la paix. Commence un ballet de conquêtes d’un soir ou de quelques jours mais au fond, toujours la même déception. Jusqu’au jour où….

J’ai beau être une inconditionnelle des films de Noël, il n’empêche que dans 98% des cas au bout de 4 minutes on connaît déjà le scénario et le final.

Mais là c’est différent. Il y a tous les ingrédients d’un bon divertissement de Noël (comprenez guirlandes, histoires d’amour et flocons de neige), mais avec ce truc en plus : la surprise !

Finalement on ne sait jamais à quoi s’attendre. Johanne est tellement attachante, avec ses émotions à fleur de peau et sa crise de la trentaine célibataire.

Ici il n’y a pas de fille sortie de nulle part qui finit par épouser le prince d’on ne sait où, il y a juste une fille qui a une vie normale, des problèmes normaux, et une immense envie d’aimer. Et d’être aimée aussi.

Souvent dans les films de Noël je peux faire les dialogues à l’avance. Ici non. C’est bien écrit, c’est joli, et [mini spoil ON] les dernieres minutes de la saison 2 figurent dans mon top 5 des plus belles déclarations d’amour du petit écran [mini spoil off]. Je l’ai même remise 3 fois parce que je ne voulais pas que ça s’arrête 😅

Home for Christmas innove aussi car c’est un des premiers programmes de Noël en version série complète. Les scénaristes n’ont pas cherché à faire qu’un divertissement de Noël comme les autres. Ils ont créé une vraie histoire, censée, touchante et vraie, à laquelle on peut parfois s’identifier. L’actrice Ida Elise Broch est excellente dans son rôle, une vraie belle découverte !

Comme Cendrillon : un voeu pour Noël

Film Comme Cendrillon : un voeu pour noël

Avec ce film là, on passe dans l’univers des contes de fées remis au goût du jour : une jeune fille ayant perdu son père vit désormais avec son affreuse belle-mère et ses deux aussi affreuses belles-filles, même si on sent bien que l’une des deux hésite toujours un peu entre mesquinerie et empathie.

Passionnée par la chanson, Kate rêve de vivre de son art. Malheureusement, pour le moment sa vie se résume à assurer toutes les tâches ménagères de la maison et à chanter à Christmas Land, le petit parc d’attraction de Noël de sa ville, déguisée en elfe aux oreilles pointues. Elle y rencontre un jeune homme qui y assure le rôle du père noël, et reprend petit à petit confiance en ses rêves.

Comme dans le conte, la jeune fille est invitée à un bal couru par toute la haute société, mais bien évidemment la belle-mère ne compte pas la laisser vivre une telle expérience….Tous les ingrédients clés du conte sont respectés : la jeune fille transformée en servante, la belle-mère acariâtre, les belles-soeurs mesquines, le jeune homme charmant, le bal merveilleux, la robe dérobée.

Je l’ai regardé avec ma fille et un bon saladier de pop-corn maison, et nous avons passé un très bon moment ! C’est souvent drôle, le trio de la belle-famille détestable est bien joué, et j’ai aimé connaître à l’avance les moments clé du film tout en me demandant comment ils allaient être adaptés à ce nouveau scénario modernisé. Un joli divertissement à voir en famille 🙂

Les chroniques de Noël tome 1

Film Les chroniques de Noël tome 1

J’ai tout simplement adoré cette histoire, vraiment magique, destinée aux enfants au premier abord mais qui s’adresse pourtant aussi aux adultes sur bien des points : Père Noël aux tendances punk, références à la génération 80, autant de codes culturels que les enfants d’aujourd’hui ne peuvent pas saisir mais qui ont bien parlé à l’adulte de 37 ans que je suis 🙂

C’est l’histoire de Kate Pierce et son frère Teddy, qui se mettent en tête de filmer le moment où le Père Noël viendra déposer les cadeaux sous le sapin. Mais rien ne se passe comme prévu, et ils se retrouvent embarqués dans une folle aventure. L’esprit de Noël se retrouve menacé et risque bien d’être perdu à jamais, ce qui ne serait pas sans conséquences sur l’équilibre du Monde….à moins que Kate et Teddy ne trouvent un moyen d’aider le Père Noël dans son incroyable tournée du 24 décembre, à travers l’espace et le temps.

C’est très simple : ce film m’a terriblement donné envie de croire à nouveau au Père Noël. Un tome 2 est sorti cette année, mais je l’ai moins aimé (ce qui n’est pas le cas de mes enfants 😛 ). En tout cas le tome 1 est un merveilleux film à regarder en famille, le 24 décembre pourquoi pas !

The Holiday

Film The holiday

Déjà regardé et terriblement aimé en 2019, j’ai pris un malin plaisir à le regarder à nouveau en 2020 pour plusieurs raisons et notamment son casting. Cameron Diaz, Jude Law, Kate Winslet et Jack Black. Wow… du haut niveau !

Pour son habileté à jouer avec les codes également. Je l’ai dit plus haut, la comédie romantique de Noël répond à des codes extrêmement précis et notamment des coeurs éprouvés en quête d’un miracle, de la neige, de la romance parfois (souvent !) dégoulinante, et des scénarios aussi invraisemblables que prévisibles. Ici, on jongle avec finesse entre un scénario subtil digne des grandes comédies romantiques à la Hugh Grant, tout en évoluant dans une romance douce et réconfortante sur fond de petites lumières clignotantes. Une réussite !

C’est l’histoire de deux jeunes femmes, chacune désabusées par l’amour bien sûr : Iris (Kate Winslet) aime un homme dont le coeur est déjà pris et le compagnon d’Amanda (Cameron Diaz) l’a quittée pour une autre femme. Les deux jeunes femmes ont bien besoin d’air et leurs vies vont se croiser quand elles décident, par le biais d’un site internet spécialisé, de faire un échange de maison pour s’éloigner des hommes de leur vie.

Mais il faudra faire avec ceux qu’elles rencontreront sur place, et qui pourraient bien redonner à l’amour une certaine forme d’intérêt !

The Holiday se distingue des autres films de Noël également par sa réalisation. C’est du cinéma, pas un téléfilm, et ça se voit. Je ne me lasserai pas, je pense, de le regarder encore à Noël 2021 !

Voilà pour ce récap’ de mes films fétiches cette année !

Lesquels avez-vous vu dans cette liste ? Je suis curieuse de lire vos listes de films préférés en commentaires (diffusés sur Netflix ou pas !), et peut-être d’en découvrir que je n’ai pas encore vus 🙂

Rendez-vous l’année prochaine pour le prochain top…je ne sais pas combien 😀

Vous avez aimé ce billet ? Partagez-le sur vos réseaux 🙂

Mon top 7 des films de Noël en 2020 sur Netflix