Si tu découvres ce blog avec ce billet, prends quelques minutes à la fin de ta lecture pour découvrir le Campus et toutes les ressources complémentaires qu'il t'offre en accès libre en cliquant ici.

Depuis quelques temps j’ai décidé d’arrêter d’acheter des vêtements neufs et de ne passer que par le marché d’occasion. Ce ne sont pas les possibilités qui manquent, entre les magasins spécialisés, les ventes de particuliers sur le Bon Coin…j’aime moins les vide-greniers en habillement, que je trouve moins qualitatif de façon générale (même s’il y a des exceptions, bien sûr).

[title maintitle= »POURQUOI ? » subtitle= » »]

On a tous dans nos placards des trucs qu’on a mis deux fois (quand ce n’est pas « jamais »), parce qu’on a changé d’avis, parce qu’on n’aime plus la couleur, parce qu’on n’a pas l’occasion de le porter, parce que…Moi la première, je ne compte plus le nombre de fois où j’ai vidé mon dressing pour le trier et donner tout ce que je ne mettais plus. La plupart des vêtements étaient en excellent état. Aujourd’hui, les vêtements coûtent cher, même quand ils sont fabriqués par des humains sous-payés dans des conditions déplorables, alors que dire de l’habillement responsable ? C’est hors de portée de la plupart des bourses.

Un jour, j’en ai eu marre. Marre de financer des systèmes de production qui me paraissaient inacceptables d’une part, et marre de ne pouvoir renouveler mes vêtements qu’une fois tous les 36 du mois parce que je n’avais pas assez de budget pour augmenter mon dressing en vêtements neufs. Ma réflexion a fait son chemin, et puis un matin j’ai ouvert le Bon Coin et j’ai fouiné. Puis j’ai trouvé ! Des vêtements à des prix dérisoires, en parfait état, dans le style que j’aime, dans les couleurs que j’aime porter. Et j’ai fini par sauter le pas alors que l’idée de m’habiller avec les vêtements des autres ne me plaisait pas des masses quelques temps auparavant (je continue toutefois d’acheter neufs mes sous-vêtements, là je n’ai pas encore réussi à sauter le pas de l’occasion, sauf si ce sont des choses que je récupère de gens que je connais bien).

Aujourd’hui, je me fixe un budget mensuel maximal de 30€ pour m’habiller, et on ne se doute pas de tout ce qu’on peut ramener pour cette somme qui n’offre parfois même pas une jolie tunique neuve dans les grandes enseignes habituelles (dont j’ai toujours aimé les vêtements, soit dit en passant : Promod et Camaieu sont mes marques préférées). Je n’achète que des choses qui me plaisent vraiment. Si je ne trouve pas ce que je cherche, j’attends et je continue à fouiner jusqu’à trouver ce que je veux.

De cette façon, je suis plus en accord avec mes convictions actuelles : arrêter de surconsommer, de surpolluer, de surjeter…réutiliser ce qui peut l’être. Ainsi, avec l’argent que je ne dépense pas dans le neuf, je peux m’autoriser une fois de temps en temps un vêtement acheté pour une occasion spéciale (mariage, baptême…) chez une marque qui fabrique en France, ou qui vend des vêtements en textile bio, etc. Une façon parmi d’autres de réduire l’impact global de l’habillement au quotidien et de soutenir la production dans mon pays.

[title maintitle= »le butin du mois de Juin : un shopping Bon Coin pour 26€ ! » subtitle= » »]

13325671_278513982502558_3593541563055036106_n

Pull en coton Promod, taille 38, 6€

13335928_278514142502542_8168796011414773016_n

Pull en coton Etam, taille 38, 4€

13344511_278514375835852_7423917506686784952_n

T-Shirt Camaïeu neuf, taille 1, 3€

13315651_278514255835864_6862896642170379934_n

Tunique Promod neuve, taille 1, 3€

13393987_278514759169147_9089562864117339040_n

Jean Levi’s « patte d’éph »en parfait état, taille 38, 10€ (prix neuf : 90…). Ceinture rose, offerte avec le lot de vêtements car j’en prenais beaucoup.

La petite dame qui m’a vendu tout ça m’a mis de côté pour le mois prochain un pantalon en mélange coton/lin rouge Promod (5€) et un imper long Etam beige clair (8€) qui sera parfait pour les balades humides du dimanche. Je ne les ai pas pris ce mois-ci car j’aurais dépassé mon budget 😀

[title maintitle= »Et vous, le dressing d’occasion, ça vous parle ? » subtitle= » »]