Si tu découvres ce blog avec ce billet, prends quelques minutes à la fin de ta lecture pour découvrir le Campus et toutes les ressources complémentaires qu'il t'offre en accès libre en cliquant ici.

Deuxième expérimentation de l’Art Journal dans mon carnet : la visite du château de Murol

Cette sortie n’est pas une nouveauté : nous aimons beaucoup cet endroit avec les enfants et nous y allons au moins une fois par saison, même si le château de Murol se trouve à environ 1h de la maison.

La semaine dernière, une reconstitution de défis de chevaliers avait lieu tous les jours. C’était l’occasion d’une après-midi amusante en famille ! Et d’une nouvelle création, après celle de la ruche, pour garder une trace de l’événement.

Visuel de partage "Mes premiers pas en Art Journal #2"

Je ne savais pas exactement où j’allais cette fois dans mon carnet, mais je savais (du moins en partie) ce que je voulais : de la texture. Je savais également que je ne voulais rien de figuratif, et que je comptais sur un résultat radicalement différent de ce que j’avais réalisé précédemment.

J’ai créé pendant une soirée entière et voici le résultat final, dont je vais vous décrire les étapes et le processus créatif dans la suite du billet :

Mes premiers pas en Art Journal #2 - le chateau (+ pas à pas)
Encreurs iZink Dye coloris Outremer et iZink Pigment coloris Aqua, peinture iZink Nature coloris Jaune citron et bleu denim, pâte relief iZink 3D coloris Opaline et pochoirs chez Aladine

Les bases de la création

Pour cette double page donc, je ne voulais rien de figuratif mais je voulais que ma création parte d’éléments qui avaient un lien avec l’époque ou le lieu. J’ai finalement arrêté mon choix sur 3 éléments : une enluminure, une ancienne gravure du château de Murol, et une partition médiévale. J’ai trouvé ces 3 éléments sur internet :

Enluminure lettre A capitale
Partition médiévale
Gravure du château de Murol

Pour les couleurs dominantes, j’ai choisi le jaune et le bleu car ce sont les couleurs du blason de la seigneurie de Murol.

Enfin, comme la journée avait été placée sous le signe des chevaliers avec le spectacle, j’ai cherché quelque chose qui pourrait évoquer la chevalerie et son univers. J’avais envie de texte plutôt que d’images, et de fil en aiguille je me suis mise à la recherche d’un poème. J’ai fini par tomber sur la chanson de Barberine d’Alfred de Musset, que j’ai trouvé très appropriée : lors du spectacle au château, il avait plusieurs fois été question des rapports entre les chevaliers et les femmes.

Voilà donc mes 6 bases : 3 visuels imprimés, 2 couleurs, 1 poème. Voyons maintenant comment j’ai procédé pour transformer tout ça.

Etape 1 : le fond

J’ai d’abord effectué le découpage et le collage de mes différents visuels.

Sur l’enluminure, j’ai découpé le dessin dans son intégralité, en plaçant mes ciseaux à environ 1mm du contour comme je l’avais fait pour l’abeille sur mes pages de la ruche. J’avais imprimé mon visuel en format A5, afin que le A et l’ensemble de ses ornements fassent presque toute la hauteur de ma page de carnet. J’ai mis le texte de côté en déchirant grossièrement le reste de la feuille.

La gravure du château a été utilisée telle quelle (elle est sortie plus foncée à l’impression que sur le visuel initial), ainsi que la partition. J’ai simplement déchiré grossièrement sur les contours pour ne pas avoir de régularité.

En page de gauche j’ai collé la gravure (sur le bas), puis mon enluminure en superposition.

Mes premiers pas en Art Journal #2 - le chateau (+ pas à pas)
En bas de la page, on voit la gravure qui n’a pas été entièrement recouverte. Plus haut et notamment sous le collage « Qu’allez-vous faire », on devine une partie du dessin de l’enluminure, et on remarque aussi nettement les contours découpés de la fleur. Observez bien l’image, on voit d’autres éléments en transparence à différents endroits.

En page de droite j’ai placé la partition sur toute la page, puis le reste de texte de l’enluminure en superposition en haut à droite.

Mes premiers pas en Art Journal #2 - le chateau (+ pas à pas)
Sur cette page on voit bien les déchirures, un bout de l’illustration de la partition ainsi que les portées en transparence, et quelques parties du texte qui accompagnait l’enluminure. Les deux visuels ont été collés dans le sens de la hauteur.

Une fois ces 4 éléments en place, je suis passée à la peinture. J’ai d’abord passé grossièrement, avec un pinceau large, une couche de Gesso blanc (le Gesso est un enduit utilisé depuis des siècles. Initialement à base de craie et de colle animale, il est aujourd’hui fait à base d’acrylique. Il sert par exemple à enduire les supports poreux avant de les peindre : toiles, cailloux, bois… Il peut être poncé après séchage ou au contraire utilisé pour créer une base irrégulière qui donnera de la texture à la peinture).

L’objectif de cette première pose était de rigidifier un peu mes pages de carnet, car elles sont fines et la peinture risquait de les faire gondoler trop fort. J’ai donc passé un premier coup, léger et non uniforme (l’objectif était que mes collages en dessous restent visibles même s’ils étaient partiellement couverts). J’ai laissé sécher environ 30 minutes, puis j’en ai remis par endroit sans laisser sécher pour créer une base éclaircissante avant de passer aux peintures colorées.

J’ai mis un peu de peinture bleue directement sur mon pinceau et j’ai procédé là encore en application légère et non uniforme. Là où le deuxième passage de Gesso n’était pas sec, la peinture bleue a pris une teinte plus douce. J’ai laissé sécher environ 30 minutes à nouveau avant de recommencer : un peu de Gesso sans laisser sécher et application de la peinture jaune. L’objectif était que le bleu et le jaune se mélangent le moins possible, il fallait donc que le bleu soit sec avant d’appliquer la seconde couleur.

Une fois ces étapes réalisées, j’ai encore laissé sécher environ 30 minutes (c’est pendant ces temps de séchage que j’effectuais mes recherches sur le texte qui allait accompagner ma création, ainsi que l’impression et le découpage du texte).

Mes premiers pas en Art Journal #2 - le chateau (+ pas à pas)

Etape 2 : les motifs

Sur ce fond coloré, j’ai ensuite utilisé un encreur bleu (iZink Dye coloris Outremer) et un applicateur en mousse pour travailler au pochoir. J’ai choisi des triangles car leur forme se rapproche de celle des boucliers que les chevaliers portaient au spectacle. Je les ai disposés à plusieurs endroits de la page, un peu au hasard.

En bas de la page de droite, on remarque aussi un pochoir à l’encreur jaune (iZink Dye coloris Aurore), qui se rapproche de la forme des lances et des flèches.

Une erreur d’applicateur m’a fait mélanger un encreur jaune et un encreur bleu, d’où les triangles légèrement verts en bas de la page de droite. Mais ce n’est pas grave, ce sont les aléas de la création !

Mes premiers pas en Art Journal #2 - le chateau (+ pas à pas)

A ce stade je n’étais pas encore satisfaite de ma texture. Ca manquait d’épaisseur et de matière à mes yeux. J’ai choisi de rajouter à deux endroits des tampons d’écriture manuscrite très fine, qui comportent aussi des labels de type tampons postaux. Je les ai encrés avec un encreur Izink Pigment coloris Bleu eau.

Enfin, j’ai utilisé un pochoir à gros motif (qui se rapproche des motifs de l’un des blasons des chevaliers du spectacle) avec de la pâte 3D appliquée à la spatule, sur le coin inférieur de la page de gauche.

Mes premiers pas en Art Journal #2 - le chateau (+ pas à pas)
La pâte 3D est un genre de peinture très épaisse qui crée du relief, entre 1 et quelques millimètres d’épaisseur en fonction de la quantité appliquée. Au pochoir, le rendu est très sympa ! Ici la pâte a « bu » une partie des pigments bleus de la peinture du fond. Ce n’était pas prévu, et l’absorption n’a pas été uniforme, mais c’est tant mieux : l’effet dégradé obtenu est très intéressant dans la composition globale (je trouve^^)

Là, j’étais satisfaite de la texture et de la densité de mon visuel. La pâte 3D étant un peu longue à sécher, j’ai laissé mon carnet en attente pendant environ 30 minutes encore, le temps de finir la préparation de mon texte.

Etape 3 : le poème

La première strophe a été réalisée sur une feuille de papier Pollen (Clairefontaine) 120gr coloris Ivoire irisé. J’ai ce papier dans mon atelier depuis des années, et il convenait vraiment ici ! L’effet nacré est vraiment beau. N’ayant pas (encore) de tampons alphabet style machine à écrire, j’ai imprimé le texte dans une typo spécifique trouvée sur Dafont.

Le reste du poème a été rédigé à la main, avec mon écriture habituelle, en page de droite à l’aide d’un marqueur blanc Posca à pointe fine. Le but n’était pas qu’il soit vraiment lisible, mais plutôt qu’il contribue à la matière globale de la création.

Mes premiers pas en Art Journal #2 - le chateau (+ pas à pas)

Etape 4 : la petite touche finale

Je trouvais que certains des espaces autour du texte étaient trop vides. J’y ai rajouté des losanges et des points blancs, pour densifier légèrement.

J’ai ensuite identifié et daté la création au feutre fin noir, en bas à droite, et voilà 🙂 A ce moment là j’ai su que je pouvais m’arrêter, j’avais placé tout ce que j’avais à raconter !

Mes premiers pas en Art Journal #2 - le chateau (+ pas à pas)

Je suis très contente de cette nouvelle expérimentation !

J’ai aimé manipuler les peintures, mélanger les matières, étaler, coller, découper, jouer sur les transparences…cette double page s’apparente à ce que l’on appelle le Mixed Media et cette façon de faire me parle beaucoup, je vais continuer à explorer dans cette voie.

J’ai aimé aussi travailler dans un esprit d’abstraction : mon objectif n’était pas du tout de rendre compte clairement de ce qu’il s’était passé, de ce qu’on avait vu ou fait ce jour là. Mais plutôt de me servir d’éléments concrets comme point de départ vers quelque chose qui n’aurait rien d’explicite. Il en résulte une impression, une atmosphère, c’est ce qui m’a le plus enchantée dans cette nouvelle création.

Elle est bien plus complexe à mon sens que celle de la ruche, j’espère que ce petit voyage dans mon processus créatif vous donnera des idées à explorer vous aussi pour vos prochaines réalisations !

Bonne création !

Vous avez aimé ce billet ? Partagez-le sur vos réseaux 🙂

Visuel de partage "Mes premiers pas en Art Journal #2 - Le château"