Après 6 mois d’absence, mon Bujo refait surface !

Trop prise par mes différents projets et notamment mon second livre consacré au mythique carnet de Ryder Carroll, je n’ai eu que très peu de temps pour me consacrer pleinement à mon Bullet Journal qui pendant quelques temps s’est transformé en une sorte de cahier de brouillon ^^ Maintenant que ces gros projets sont derrière moi, je peux enfin réutiliser mon carnet comme j’aime le faire, avec des couleurs, des dessins , des jolies phrases…et une grosse nouveauté : je change de support ! Depuis bientôt trois semaines, mon Bullet Journal a migré dans un carnet un peu différent : le X17. A en croire vos réactions sur Instagram, il était grand temps que j’en fasse une présentation détaillée 😛 Alors c’est parti !

NB : La vidéo donne plus de détails que le billet, n’hésitez pas à la regarder pour compléter les infos données ici !

Le format est le même que mes carnets Leuchtturm1917 utilisés précédemment : A5 (donc 14,8x21cm) pour la couverture, le tout est légèrement plus lourd qu’un carnet Leuchtturm de même taille. Le concept est super pratique : plusieurs carnets individuels (64 pages numérotées par carnet) rassemblés dans une couverture unique. On en trouve déjà notamment de la marque Midori (aujourd’hui devenue Traveler Company Japan, mais je pense que l’appellation Midori persistera…). Les carnets sont reliés à la couverture par un système d’élastiques qui s’insèrent dans des petites encoches pour être maintenus bien en place et dont vous pouvez choisir la couleur. Mon X17 est composé de 4 carnets mais vous pouvez le composer sur la base de 2 ou 3 carnets (dans ce cas la tranche sera adaptée au nombre d’élastiques nécessaires)

Dans chaque élastique, on peut glisser un ou plusieurs marque page. Pour le moment j’en ai mis un par carnet, on verra à l’usage si c’est trop ou non !

En plus des élastiques qui maintiennent les carnets dans la couverture, un élastique permet de fermer la couverture. Il rentre là aussi dans deux petites encoches.

Dans le X17 on peut glisser des accessoires complémentaires. Ici, une pochette plastique, que l’on fixe entre le carnet et la couverture. Première partie de la pochette : des compartiments que j’utilise pour ranger les cartes de visite de mes partenaires ou des contacts dont j’ai besoin pour travailler.

Les carnets s’ouvrent sur une page blanche qui peut servir de page de garde. Les carnets sont dispos en modèle ligné, quadrillé, pointillé ou vierge, mais aussi en une multitude de versions pré-imprimées pour des agendas, des carnets de comptes, des carnets de défraiement kilométriques…jusqu’aux carnets à portées musicales ! Les combinaisons sont quasi infinies. Ici mon carnet N°1 : les plannings.

Mon calendrier annuel, qui démarre en juin 2018 et finit en mai 2019. Avec le numéro des semaines, et la mise en valeur des semaines où les enfants sont avec moi.

Mon Future Log, dont vous trouverez le fonctionnement détaillé dans la vidéo ou sur ce précédent billet où je présentais les évolutions de mon Future Log et notamment cette version, dernière en date, qui mixe trois méthodes : Future Log original, Calendex et Alastair.

La deuxième partie de la pochette plastique, à la fin du premier carnet : un grand volet où je range ma planche de gommettes, que j’utilise toujours pour matérialiser mes plannings mensuels sur la tranche du carnet (voir la vidéo dédiée à cette astuce ici)

Carnet n°2 : mes listes et collections ! Je n’en ai pas enregistré beaucoup pour le moment, mon carnet étant tout récent et la plupart devant être reportées du carnet précédent. Mais j’ai pour l’instant reproduit mes préférées.

Ma collection préférée : les Level 10 ! C’est un outil de développement personnel dans lequel vous définissez 10 domaines de votre vie auxquels vous attribuez sans trop réfléchir une note sur 10 (10 étant votre idéal à atteindre). Pour chacun des domaines, vous listez ce que vous pouvez faire pour progresser. Au fur et à mesure de votre vie quotidienne et quand vous ressentez avoir fait des progrès, vous pouvez réévaluer votre note et la matérialiser sur votre schéma en coloriant votre progression. Ici et depuis trois carnets, je fais cette collection sous forme de mandala (1 motif par domaine, 1 répétition du motif = 1 point), mais vous pouvez utiliser un simple graphique, une cible…Vous en trouverez des centaines d’exemples sur Pinterest.

Depuis un an je m’intéresse au cycle lunaire, j’avais déjà présenté cette page l’année dernière dans le billet sur mon Bullet Journal en avril 2017. Je poursuis mes observations sur l’influence de la lune sur mon quotidien !

Carnet n°3 : le blog et la boutique. C’est dans ce carnet que je note tout ce qui concerne mes publications, la gestion des abonnés à la newsletter, les produits gratuits que je veux proposer, mes formations en ligne, l’organisation du calendrier éditorial, les événements et concours…La vidéo montre toutes les pages.

Tous les carnets X17 démarrent par trois pages d’index, comme les carnets Leuchtturm1917.

Un aperçu de la façon dont sont maintenus les carnets à l’intérieur de la couverture : l’élastique passe au niveau de la double page centrale.

Carnet n°4 : mon carnet de travail pour les illustrations gratuites que je propose en téléchargement dans la boutique. Je l’ai pris à pages vierges pour faciliter le dessin. C’est l’avantage du système X17 : les carnets existent en de multiples versions, que vous pouvez mixer selon vos besoins. Dans mon cas, les trois premiers carnets sont à pages pointillées, le dernier à pages vierges. Tous les types de carnets disponibles sont visibles ici. Ce 4ème carnet s’ouvre sur des nuanciers de mes feutres : une zone coloriée avec chacune des couleurs, et la référence notée à côté (sauf pour les Paper Mate qui n’ont pas de référence par couleur). Cela me permet de ne pas avoir à tester systématiquement chaque feutre quand je fais un dessin ou quand je colorie une calligraphie : je regarde mon nuancier et je choisis !

Les deux premiers dessins réalisés dans le 4ème carnet. Ce sont les versions de travail, avant la reprise en numérique qui me permet ensuite de vous les proposer en téléchargement. Le dessin « Hello Summer » par exemple n’est pas du tout satisfaisant pour la mise en couleur, qui a été finalisée dans la version imprimable. L’illustration de gauche n’est pas encore disponible, Hello Summer est en téléchargement ici.

A la fin du carnet, vous pouvez coller un porte-crayon ou « pen loop », X17 en propose une multitude de couleurs à assortir avec le reste de votre carnet.

Et voilà pour ce petit tour d’horizon de mon nouveau Bujo !

Mais ne partez pas tout de suite : je vous fais gagner un X17 complet 😀

Rappel des liens X17 : 

Matériel utilisé :

Edit : les résultats !

Vous avez été plus de 250 à tenter votre chance pour gagner ce petit bijou de X17, merci à tous et toutes pour votre enthousiasme ! C’est Aude Ramadier qui gagne l’exemplaire mis en jeu mais que tou-te-s les décu-e-s se rassurent : trois autres seront à gagner prochainement 😛 Abonnez-vous aux réseaux sociaux ou à la newsletter (voir formulaire sous cet article) pour ne pas louper l’info !