Faada Freddy : ce si beau concert à Clermont

Clermont, ça bouge.

Avec sa forte population étudiante et ses nombreuses places de rencontres culturelles, Clermont est une ville riche de découvertes et de moments marquants tout au long de l’année. Et notamment, le festival Europavox, qui réunit depuis 2006 toute la diversité de la scène Européenne, des petits nouveaux aux plus connus. L’année dernière, mon groupe chouchou Fauve, qui a tellement participé à ma reconstruction depuis ma séparation, était présent. Et cette année, c’est mon coup de coeur de l’année, découvert sur France Inter quelques mois plus tôt, qui se produisait sur la scène de la Coopérative de Mai le 3 juin : Faada Freddy. Mazette, je ne pouvais pas rater ça, je connaissais déjà son album par coeur…. Et c’est mon amoureux qui m’a fait le merveilleux cadeau d’une place à l’occasion de mon anniversaire. J’ai compté les jours, entre le 15 avril et le 3 juin !

La Coopé : petite salle qui a tout d’une grande.

Clermont a pourtant un Zénith, mais la Coopé c’est LA salle des musiques actuelles en Auvergne et de supers artistes, des quatre coins de la planète, s’y succèdent toute l’année dans une ambiance intime favorisée par la petite capacité d’accueil du lieu. Quelque soit l’endroit où l’on se place, on est toujours tout près des artistes, l’échange est réel entre la salle et la scène. Il y flotte un air particulier, j’en ressors toujours avec la sensation de flotter. En novembre dernier, j’allais ainsi écouter Feu! Chatterton (merveilleuse découverte 2015 ! Superbe concert, foncez-y s’ils passent dans votre secteur…), en février Fat Freddy’s Drop (groupe Néo-Zélandais), et en juin donc, Faada Freddy. Si la prog’ de cette salle vous intéresse, vous pouvez consulter le site, toutes les infos y sont pour les concerts à venir.

Alors, Faada Freddy en concert, ça donne quoi ?

Ça donne…waaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa *_* . A peu près. Sans doute mon meilleur concert depuis longtemps. Que d’émotions, de vibrations, dans cette réunion de 6 voix, 6 corps, 6 âmes qui s’unissent pour créer un son venu d’ailleurs, uniquement fait de chants, de beatbox et de percussions corporelles. Une merveille. 1h30 dans un autre monde, quelque part entre les nuages et l’Espace, un vrai voyage musical au rythme des multiples influences de cet artiste qui certes, sort son premier album solo, mais nous arrive de plusieurs années de musique marquées par le hip hop, la soul, l’électro, les musiques traditionnelles…on sent dans son oeuvre la présence tellement forte de toutes ces influences et on navigue entre jazz, soul, reggae, gospel, rap ou techno. Un pur bonheur.

J’ai toujours été animée d’une émotion particulière face à la voix. La voix est nue. Elle ne peut pas se cacher. Je le sais bien pour avoir été moi-même musicienne de scène pendant longtemps : l’instrument nous protège, on peut se cacher derrière lui. Il est l’intermédiaire entre nous et les oreilles de ceux qui nous écoutent. Mais la voix, elle, est un cadeau direct. L’artiste qui chante met son âme à nu. Et en cela, la musique que nous offre Faada Freddy a une dimension particulière, encore plus intensément vécue dans ce petit espace qu’est la Coopérative de Mai. La voix nous happe et résonne jusque dans le coeur, c’est si beau.

Je n’ai rien filmé de ce concert, à peine ai-je pris une photo bien floue, tant il m’a emportée loin, trop loin pour vouloir m’en extraire à coup de smartphone. A croire que tout le monde a ressenti cela ainsi d’ailleurs, car je n’ai vu que peu de monde sortir de quoi filmer ou photographier, dans une salle pleine à craquer. On était là, tous, dans le moment présent, qu’il ne fallait surtout pas couper. Mais, j’ai trouvé sur Youtube la vidéo d’un concert précédent, qui se rapproche assez de ce qu’on a entendu, même si celui de la Coopé offrait en plus un jeu de lumières et de fumées qui ajoutait encore à l’émerveillement. Elle est en début de billet, ou accessible ici. Elle dure 32 minutes. Prenez le temps…

Et puis foncez. Foncez !

Si vous voyez son nom quelque part près de chez vous, ne vous posez même pas la question. Allez-y. Allez vibrer avec lui et ses cinq compagnons. Ils vous emporteront dans un tourbillon de vibrations, entrecoupé de messages bienveillants et de beaucoup d’amour donné. On ressort de là boosté autant qu’apaisé.

Et avec une seule envie : recommencer.

Commenter0
Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.