5 ans plus tard

Cette semaine ma fille aînée a fêté son cinquième anniversaire.

Et moi, mon cinquième anniversaire de Maman. Alors que les précédentes bougies soufflées ne m’avaient pas fait grand effet, sinon la joie de voir ma fille souffler de toutes ses forces et grandir toujours un peu plus, les cinq bougies sur le gâteau cette année m’ont un peu remuée. J’ai mesuré le temps passé, depuis cette nuit de mars 2012 où mon premier enfant est venu au monde…j’ai appris tellement de choses depuis.

En 5 ans j’ai appris le sens du mot Fatigue. Pas la petite fatigue du lendemain de fête qui te colle mal au crâne quelques heures et qui repart après une bonne nuit de sommeil, non. La fatigue comme tu ne l’avais encore jamais ressentie. Celle qui te donne l’impression que chaque centimètre carré de ton corps pèse une tonne. Celle qui te met à fleur de peau, qui te fait recevoir toutes les émotions puissance mille. Celle qui te fragilise, qui te fait te demander quand est-ce que tu auras à nouveau le droit de dormir, et qui te plonge dans le désespoir quand tu comptes les mois voire les années qui passent sans que le sommeil ne daigne refaire surface.

En 5 ans j’ai appris le sens du mot Energie. Étonnant, à la lecture du mot précédent. Et pourtant ! Dans cette fatigue abyssale des premiers temps, elle reste là, prête à faire feu pour accueillir les pleurs, aller jouer au ballon, faire un coloriage ou courir après un cerf-volant. J’ai souvent manifesté mon étonnement quand au plus fort de la fatigue, cette énergie parvenait à sortir de nulle part, alors que j’étais tellement persuadée de ne plus en avoir.

En 5 ans j’ai appris le sens du mot Emerveillement. Celui qui remplit les yeux et le coeur, quand on prend le temps d’observer son enfant qui essaye, persévère, apprend, progresse, dans une vie de tout petit où chaque minute est l’occasion d’une nouvelle découverte. J’ai été émerveillée de voir ma fille déployer des efforts gigantesques pour se mettre debout la première fois, quand il fallait absolument attraper cette grosse boite rose fluo sur le canapé. J’ai été émerveillée quand une fois debout, elle a poussé ce qui ressemblait à un cri de victoire en tapant sur la boîte comme pour dire « ahah, je l’ai fait !!! ». J’ai été émerveillée de la voir faire ses premières glissades à ski à 3 ans tout juste, j’ai été émerveillée par ses mots d’enfants si naïfs et en même temps si pertinents. J’ai été émerveillée de la regarder grandir, et se construire, tout simplement.

En 5 ans j’ai appris le sens du mot Pastèque. Non pas celle qui se mange, celle-là on la connait. Mais celle qu’on a l’impression d’avoir dans le crâne au 50ème « Maman » crié à travers le salon en 5 minutes, au 25ème « je peux avoir de l’eau ? » du repas ou à la 150ème ouverture intempestive de la porte des toilettes quand tu voudrais juste pouvoir faire pipi tranquille, entrecoupée de la 14ème roulade par terre de la semaine pour un petit micro truc qui prend des allures de fin du monde.

En 5 ans j’ai appris le sens du mot Patience. Celle que l’on doit à nos enfants pour leur permettre d’apprendre, de devenir autonome. Celle que l’on doit à nos enfants pour leur laisser le droit d’avoir des émotions pas simples à vivre, et pour leur laisser le temps d’apprendre comment mieux vivre avec. Elle est pénible cette patience, parce qu’elle aime jouer à cache-cache avec nous, les parents. Un jour elle est là, on se dit que tout va bien, et puis le lendemain elle disparaît, à se demander même si elle a un jour existé. Et puis elle revient, et puis elle repart. Pénible, vraiment, celle-là. Mais en 5 ans j’ai appris quelques techniques pour la faire rester plus longtemps, elle se cache de moins en moins souvent.

En 5 ans j’ai appris le sens du mot Attachement. Même si je ne sais pas le définir tant il est fort et multiple dans ses accomplissements.

Et en 5 ans, j’ai surtout appris le sens du mot Amour.

Alors joyeux 5 ans, ma grande fille d’Amour.

Photo : Paul Thomas (http://dautresmondes.tumblr.com/)
Commenter6
Rendez-vous sur Hellocoton !

Ne manquez plus aucun billet !

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

6 commentaires

Laisser un commentaire