[Miam !] Croquettes de pois cassés à l’indienne

Ici, on adore manger avec les doigts.

Alors sur une semaine de menus, croquettes, galettes et autres bâtonnets s’invitent régulièrement à table, et notamment lorsqu’il s’agit de cuisiner les légumineuses. A la maison, il n’y a ni viande ni poisson y compris pour les enfants (à l’extérieur, c’est différent, je n’interviens pas sur les choix alimentaires de la famille, de papa, de la nounou…mais chez moi, les menus sont végétariens ou végétaliens (mes enfants aiment beaucoup les oeufs, c’est la seule matière animale que nous consommons ici). Dans mes plats, l’apport en protéines est donc végétal et passe par la consommation régulière de légumineuses…mais il est parfois difficile de trouver des idées pour les cuisiner autrement que brutes. Alors qu’elles sont une excellente base pour des petites choses qui se tiennent bien, à manger avec les doigts et à tremper dans des sauces en tous genre, et que les enfants adorent le plus souvent ! C’est de cette façon qu’on les consomme le plus à la maison. Galettes de pois chiches au légumes, croquettes de lentilles corail persillées (dont je vous donnerai bientôt la recette car c’est à tomber !), falafels, galettes de haricots rouges au cumin…ou comme mon déjeuner d’hier midi : des croquettes de pois cassés à l’indienne !

Pour qu'un repas végétarien soit bien équilibré, la combinaison légumineuse / céréale / légume est optimale. Pour mon déjeuner, j'accompagne mes croquettes de pollenta épicée et d'une bonne dose de carottes râpées pour la fraîcheur !
Pour qu’un repas végétarien soit bien équilibré, la combinaison légumineuse / céréale / légume est optimale. Pour mon déjeuner, j’accompagne mes croquettes de pollenta épicée et d’une bonne dose de carottes râpées pour la fraîcheur !

C’est une recette simplissime et délicieuse, trouvée chez EcoloPop. J’ai conservé les ingrédients à l’identique, mais j’ai procédé légèrement différemment que ce qui est indiqué dans la recette initiale.

Pour 8 croquettes :

  • 200 g de pois cassés
  • 3 c. à soupe de farine de blé Type 65
  • 1 gousse d’ail hachée
  • 1 c. à soupe de noix de coco râpée
  • 2/3 c. à café de curry
  • 1/2 bouillon-cube de légumes (la recette originale indique 1, je trouve qu’un 1/2 est suffisant)
  • huile d’olive (1c à soupe dans la pâte des croquettes + un peu pour la cuisson)
  • sel et poivre au goût

Préparation :

Faire cuire les pois cassés pendant 45 minutes dans l’eau bouillante (ou à la cocotte minute, plus rapide !). Egoutter et placer dans le bol d’un mixeur. Ajouter la farine, la gousse d’ail, la noix de coco, le bouillon de légumes finement émietté, le curry, la cuillère d’huile d’olive, le sel et le poivre. Mixer brièvement : la pâte ne doit pas se transformer en purée trop homogène, juste ce qu’il faut pour bien briser les pois et mélanger tous les ingrédients. Cette pâte doit être dense et se mouler très facilement dans la paume de la main sans coller : si elle est trop humide, rajouter un peu de farine, si elle est trop sèche, ajouter un petit peu d’eau.

Former les croquettes dans les paumes de la main, faire chauffer l’huile dans une poêle et déposer les croquettes pour 3 à 4 minutes de chaque côté (pour ma part, je ne mets jamais de minuteur, mes yeux sont mes meilleurs copains ! Je vérifie souvent et quand c’est bien doré sur le dessous, hop, je retourne !).

L’accompagnement :

La pollenta est une céréale très intéressante pour sa capacité à se solidifier en refroidissant. On peut donc très facilement créer des cubes ou des bâtonnets à faire rôtir au four, revenir à la poêle, ou même des cakes (cet été, le cake de pollenta aux tomates séchées et olives vertes a fait fureur lors des pique nique à la rivière !). C’est en bâtonnets que mes enfants la préfèrent, je la parfume avec diverses herbes ou épices pendant la cuisson. Elle est simple à préparer : 1 volume de pollenta pour 3,5 volumes d’eau. Quand l’eau bout, on verse la pollenta en pluie (surtout pas d’un coup, elle s’agglomèrerait complètement dans la casserole) en remuant bien au fouet pendant tout le plongeon. Puis on baisse le feu tout doux tout doux (attention aux feux trop fort, en s’épaississant la pollenta se comporte comme la purée : la chaleur créé des bulles qui explosent parfois haut, ça fait bobo aux mains et/ou aux joues !) et on laisse cuire quelques minutes en remuant constamment. Quand la pollenta devient très épaisse et se décolle facilement des bords, c’est prêt. Il ne reste qu’à verser sans attendre sur un plateau ou dans un moule à cake et laisser refroidir, puis couper les formes souhaiter et les faire réchauffer au four ou à la poêle.

La sauce :

Très souvent, les croquettes en tous genre ici sont accompagnées d’une sauce à base de yaourt de soja, augmentée ensuite d’ail, de persil, d’épices, de jus de citron, parfois même de ketchup…il n’y a aucune limites hormis celles de l’imagination 🙂 Hier, j’ai mélangé une cuillère à soupe de purée de noix de cajou à un yaourt de soja, j’ai ajouté de l’ail haché, du jus de citron, du poivre et du basilic. Un vrai délice ! Autant avec les croquettes qu’avec la pollenta…et il n’y a que les carottes que j’ai mangé à la fourchette 😉

Et vous, vous consommez des légumineuses ? Sous quelle forme ?

Bon appétit !

croquettes de pois cassés à l'indienne 2

Commenter15
Rendez-vous sur Hellocoton !

15 commentaires

  • ça c’est une recette qui tombe à pic, je suis justement en train de passer sur un régime végétarien (et à terme végétalien si j’y arrive). Je suis d’ailleurs en train de faire une double page dans mon BuJo pour m’accompagner dans mon changement de régime alimentaire.
    Décidément j’adore ton blog ^^
    Merci pour le partage.

  • Purée de pois (oui elle est facile je sais :p)… ça donne envie! J’essayerais bien car ici, j’ai deux loulous complètement végétariens (par choix) et parfois je dois me creuser la cervelle pour que tout le monde y trouve son compte! Je vais donc tester semaine prochaine merci M’dame! 🙂

      • Recette testée ce jour! Validée et adoptée par 4,5 membres sur 7! Oui oui 0,5 parce que « j’aime bien mais je n’en mangerai pas » (faut pas toujours chercher à comprendre! lol :D). On est trois à s’être régalés (MonChéri, BabyLove et moi-même) et MonGrand a « bien aimé ». Sachant que c’est la première fois que je leur présente la « chose », je peux d’ores et déjà affirmer que c’est un grand succès 😉 et je pense pouvoir convertir mes petits 2,5 récalcitrants lors des prochains essais! 😉
        NB: N’ayant pas de noix de coco, j’ai remplacé cette dernière par de la noisette en poudre. Pour le reste, j’ai suivi ta recette à la lettre… Verdict: un régal! Vraiment. Demain, je teste la polenta et ensuite, bin ensuite… bin j’attends tes autres recettes « à tomber »! 😉

        • Ah tiens la noisette c’est une bonne idée ça, ça doit apporter une saveur vachement sympa j’essayerai la prochaine fois. Les prochaines recettes à tomber c’est les croquettes de lentille corail, le gratin butternut/épinard, à moins que ce ne soit les petites carottes caramélisées^^

  • Je cherchais justement une recette végétarienne ! Je commence petit à petit à diminuer ma consommation de viande (comme je l’indique sur mon blog, les répercussions d’une surconsommation de viande ne sont pas à prendre à la légère) sans pour autant lui dire adieu. Alors merci pour cette recette que je vais tester au plus vite !

      • J’ai retenter aujourd’hui mais avec des flocons de pois cassés… La texture est trop lisse et c’est difficile de former des boulettes et impossible à manger avec les doigts… Dommage, je pensai gagner du temps avec la cuisson !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.