[DIY + tutos] Mes premiers cosmétiques maison

Des semaines que j’avais acheté le matériel,

Qui attendait bien sagement dans un carton que j’ai le temps de m’en occuper. J’avais toujours quelque chose de plus urgent à faire (et inconsciemment je sais que j’avais peur aussi! De quoi je ne sais pas, mais me lancer dans ce domaine m’intimidait pas mal), et puis la veille de la fête des mères est arrivée et comme ces cosmétiques étaient notamment destinés à être offerts à la maman de mon homme (qui fêtait en plus son anniversaire le même jour) il a bien fallu que je m’y mette. Au programme, et réalisés en double car j’en faisais pour moi aussi : une crème hydratante visage « bonne mine », un déodorant stick à l’huile de coco, et un baume à lèvre rosé à la fleur. Le tout offert dans une trousse à maquillage cousue pour l’occasion. Et je ne suis franchement pas déçue de cette première expérience de cosmétiques maison!

IMG_4921

La crème hydratante visage « bonne mine »

J’ai utilisé cette recette tirée du blog d’Antigone XXI. Réalisée en deux versions différente car ma belle-mère et moi n’avons pas du tout la même peau : la mienne est sèche, réactive et sujette aux petits boutons sur certaines zones, celle de ma belle-mère est mature et plutôt fragile. L’un des avantages du fait maison est de pouvoir créer un produit sur-mesure, j’ai donc utilisé des mélanges difficiles voire impossibles à trouver dans le commerce (pour mon type de peau surtout, pour ma belle-mère c’est déjà plus simple) et qui correspondent parfaitement à nos besoins spécifiques. Va trouver un produit pour peaux sèches à problèmes au rayon cosmétiques de ton supermarché et reviens me voir quand tu l’as dans les mains…bon courage. Ca n’existe tout simplement pas. La cosmétique habituelle considère que la peau à problèmes est forcément grasse, et ne te propose donc que des principes décapants qui assèchent encore plus l’épiderme, et au final c’est la cata.

J’ai suivi la recette à la lettre en adaptant la seconde huile végétale et l’hydrolat en fonction de nos besoins respectifs et j’ai donc choisi :

  • Pour moi : de l’huile d’avocat (très hydratante) et de l’hydrolat de lavande (apaisant, adoucissant, cicatrisant)
  • Pour belle-maman : de l’huile de bourrache (revitalisante, régénérante, ce qui en fait un bon anti-rides) et de l’hydrolat de rose (astringeant, tenseur, calme les irritations et les rougeurs).

Le résultat est vraiment extra. La mienne comme celle de ma belle-mère, c’est frais, ça pénètre super vite, ça sent bon, et ça marche vraiment bien. Après une semaine d’utilisation quotidienne je constate déjà une réduction notoire de mes petites zones à problèmes, je n’ai plus de sensation de dessèchement en cours de journée, et je vois déjà le côté bonne mine qui pointe le bout de son nez avec l’huile de carotte qui teinte discrètement la peau. Ma belle-mère, pourtant largement convertie aux cosmétiques habituels, est ravie aussi de sa crème et m’en a recommandé un flacon déjà car le sien descend vite (elle en met matin et soir). Elle s’est même passée de fond de teint ces deux derniers jours car sa peau se colore d’elle même. Une réussite cette crème bonne mine, je pense bien ranger définitivement toute crème du commerce! En plus le flacon est très beau, en verre avec une pompe, acheté vide chez Aroma Zone (flacon « Vogue » 50ml).

Le déodorant à l’ huile de coco

Sur une recette d’Antigone XXI toujours, un jeu d’enfant à réaliser. Afin de pouvoir le conditionner en stick bien solide, j’y ai ajouté de la cire végétale (cire de riz). J’ai utilisé un contenant à stick « Ivoire rosé » 50ml acheté vide chez Aroma-Zone, laissé prendre la nuit au frigo. Je m’en sers tous les jours depuis une semaine, impeccable : pas d’humidité, odeur très discrète et agréable…bref je valide! Belle-maman aussi, 7 jours qu’elle n’a pas touché son spray Obao!

Le baume à lèvre rosé à la fleur

Sur une recette de qui? Antigone XXI pardi. J’ai utilisé de la cire de riz, mais la prochaine fois j’en mettrai un peu plus afin d’avoir une texture bien dure. Là, ma texture est limite, plutôt proche du gloss, et fond très vite sur les lèvres. Ce n’est pas désagréable mais c’est trop fondant par rapport à ce que j’attendais. Egalement, je mettrai moins d’huile essentielle (j’ai doublé les proportions de la recette et donc doublé celles de l’HE de géranium, mais la dose initiale aurait été largement suffisante pour deux tubes. C’est un avis personnel cependant, il faut tester et aviser au cas par cas en fonction de vos goûts et attentes. En dehors de cela, il est très efficace, rien à redire! Le contenant vient également de chez Aroma Zone.

Conclusion

Nous sommes ravies, franchement. Un vrai bonheur ces cosmétiques maison et j’ai prévu d’en refaire pour ma mère, pour une copine, pour offrir aux divers anniversaires de filles qui arrivent cette année…je ne suis pas prête de racheter ce genre de produits en magasin ! Quand je referai la mienne, j’affinerai sa composition en choisissant un hydrolat et/ou une huile capable de traiter également l’apparition de la couperose (non, je ne bois pas, juré!). Ma mère y est sujette aussi et je pense avoir hérité de cette sensibilité, depuis quelques mois je vois apparaître de petites taches rosées sur mes joues notamment. Ma prochaine version visera donc à atténuer ces petits soucis naissants en plus de traiter les zones à boutons.

IMG_4883
Trousse à maquillage cousue avec ce tutoriel. Passepoil maison réalisé dans le tissu de la doublure, tissus achetés dans ma petite boutique habituelle du coin de la rue.

Article initialement paru sur mon précédent blog.

Avec le reste de mes tissus, en 2015 et pour la même occasion, j’ai créé un ensemble panière et lingettes démaquillantes lavables pour compléter cette petite trousse. A découvrir ici avec le lien vers un tuto de démaquillant, maison bien sûr !

Commenter0
Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.